Logo _ Festival Ciné-Cimes.png

LUNDI 25 AVRIL - Séance 1

horloge rouge-01.png

15H30

film LE CHENE.jpg

LE CHÊNE

Ajouter un titre (11).png

Il était une fois l’histoire d’un chêne, vieux de 210 ans, devenu un pilier en son royaume. Ce film d’aventure spectaculaire rassemble un casting hors du commun : écureuils, balanins, geais, fourmis, mulots.... Tout ce petit monde vibrant, vrombissant et merveilleux scelle sa destinée autour de cet arbre majestueux qui les accueille, les nourrit, les protège de ses racines jusqu’à sa cime. Une ode poétique à la vie où la nature est seule à s’exprimer.

1h20 | Tout public - Dès 5 ans

PROGRAMME

LUNDI 25 AVRIL - Séance 2

17H00

horloge rouge-01.png
Affiche du FILM OK.jpeg

TIMAVO SYSTEM EXPLORATION :

À LA RECHERCHE DE NOUVEAUX MONDES

Nous sommes à Trieste où de grands projets sont en cours dans l’immense réseau souterrain du “Carso”. La « Timavo System Exploration » est le nom donné à une grande campagne d’exploration née de la collaboration de spéléo-plongeurs Français avec le soutien logistique et scientifique d’un éminent groupe de spéléologues Triestin.

Ces-derniers espèrent cartographier l’un des plus grands fleuves souterrains d’Europe, en allant s’immerger dans les siphons du Timavo, à plus de 300 mètres sous terre. Il est difficile de s’imaginer ce qui peut pousser un homme ou bien une femme à affronter le froid, l’humidité, la faim, la fatigue, les étroitures boueuses et le calcaire tranchant pour ensuite réaliser des plongées dans des eaux turbides à tel point que parfois, il n’est même plus possible de voir ses propres mains.

L’évolution du matériel de plongée a été remarquable ces dernières années. Nous verrons à travers ces images inédites si ce sera grâce à cela ou bien à l’insatiable soif de découverte, que nous pourrons (ou pas) arriver dans les derniers lieux où l’homme n’a encore jamais mis le pied, dans le cœur du fleuve Timavo, dans le cœur de la Terre.

   En présence de l’équipe du film                                                51min | Réalisé par Benjamin Guignet

23887_257_encordes.jpg

ENCORDÉS,
200 ANS DANS LE REGARD
DES GUIDES DE CHAMONIX

L’histoire de la compagnie des guides de Chamonix est indissociable de celle de l’alpinisme et de la vallée qui l’a vu naître. Depuis 200 ans, les guides ont su relever de multiples défis, faisant de leur organisation un mythe. Ils sont aujourd’hui les acteurs d’une montagne qui change : surfréquentation, réchauffement climatique, perte de liberté, les causes sont multiples.

Ce film est à la croisée des chemins. Entre tradition et modernité, il retrace l’histoire de la Compagnie des Guides de Chamonix en évoquant les défis inouïs qu’elle a relevés avec dignité et ceux désormais auxquels elle fait face.

   En présence d’un guide de haute montagne        55min | Réalisé par Pierre Cadot & Thomas Guerrin

LUNDI 25 AVRIL - Séance 3

20H30

horloge rouge-01.png
tournée 039.jpg

ANNA

À 90 ans, Anna vit avec son fils dans la montagne sans eau, sans chauffage, avec une ampoule électrique pour toute la maison. Ils habitent en vallée d’Ustou, oubliés du monde moderne.

 

Un mot sur le réalisateur :

Maintes fois récompensé pour ses films ethnographiques, le cinéaste Bernard Seillé porte à l’écran, sans filtres, la vie dans les vallées pyrénéennes.

   En présence du réalisateur                                                              26min | Réalisé par Bernard Seillé

image revers gagnant.png

REVERS GAGNANT

À l’automne 2020, en pleine pandémie, Symon Welfringer et Pierrick Fine gravissent la face Sud du Sani Pakkush (6953 m), encore vierge. Ils en reviendront avec des images dont ils viennent de tirer un film retraçant cette ascension située dans une vallée très peu connue à l’ouest de la partie pakistanaise de l’Himalaya, le massif du Batura Mustagh. Un défi réussi pour les deux alpinistes grâce à leur acharnement et à leur indéfectible amitié. Le Sani Pakkush n’a été gravi qu’une seule fois par

une équipe allemande via son versant le plus facile en 1991. Symon et Pierrick avaient, eux, opté pour une ascension par la face Sud, haute de 2500 mètres. Leur camp de base, situé aux alentours de 4700 mètres d’altitude sur le Tolter glacier était entouré de faces vierges peu propices à l’acclimatation bien que très inspirantes pour de prochains défis.

Dans un monde frappé par la pandémie, les projets s’annulaient les uns après les autres, dans l’Himalaya comme dans les Andes. S’impose alors aux deux alpinistes l’option Pakistan. Un pari météo car à cette période les conditions ne sont pas réputées pour être idéales, loin de là.

   En présence du réalisateur                                                                  12min | Réalisé par Hugo Wirth

piolet d_or 2021.jpg
Apurimac-Affiche-Print.jpg

APURIMAC, L'APPEL DE LA RIVIÈRE

Des sources les plus lointaines de l’Amazone jusqu’aux eaux calmes de la jungle péruvienne, 6 kayakistes français s’élancent pour une descente de 17 jours en autonomie sur le Rio Apurimac.

Guidés par leur passion pour la rivière et leur désir d’aventure, les 6 amis vont s’enfoncer progressivement dans les profondeurs de la cordillère des Andes. Un parcours à travers les eaux tourmentées de la rivière sacrée des Incas. Ce voyage interroge la possibilité de vivre avec peu, ensemble, dans un environnement resté intact, inexploité par l’Homme. Des montagnes péruviennes jusqu’aux prémices de la forêt Amazonienne, ce film retrace un long et difficile parcours à travers les entrailles des Andes, là où seuls les kayakistes peuvent aller.

                                       52min | Réalisé par Hugo Clouzeau

MARDI 26 AVRIL - Séance 4

20H30

horloge rouge-01.png
image 1 JOLHA ROC.jpg

JOLHA ROC :
SUR LES TRACES DES FRÈRES RAVIER

La Tour du Marboré à Gavarnie, le dièdre jaune au Vignemale et l’Embarradère au Pic du midi d’Ossau : ces trois joyaux de pierre (Jòlha Ròc en occitan) ont tous été gravis d’abord par les frères Jean et Pierre Ravier. Deux jeunes Pyrénéens ont souhaité leur rendre hommage en enchaînant ces trois faces nord mythiques du massif, en trois jours, en effectuant les liaisons à pied (85 kilomètres tout de même). Et prolonger ainsi une belle histoire de cordée.

En présence du réalisateur                                                                30min | Réalisé par Pierre Meyer

Au-dela_des_Sommets_Photo-Exploitation_Copyright_jupiter-films.com_07.jpg
Au-dela_des_Sommets_Photo-Exploitation_Copyright_jupiter-films.com_06.jpg

AU-DELÀ DES SOMMETS

Brad Washburn était le plus grand photographe aérien de montagne de tous les temps. Au début du XXe siècle, suspendu par la porte ouverte d’un avion, il a survolé les chaînes de montagnes non cartographiées - capturant des images emblématiques avec lesquelles il pouvait établir des cartes, poursuivre des recherches scientifiques, découvrir les lignes d’ascensions et inspirer ainsi les alpinistes.

Plus de 80 ans après que Washburn ait photographié le Denali en Alaska pour la première fois depuis les airs, les copains d’escalade Renan Ozturk et Freddie Wilkinson ont ce rêve fou pour lui rendre hommage : monter ce massif à travers les pics les plus difficiles de la chaîne, les Moose’s Tooth, pour une grande première d’alpinisme.

Ce film est à la fois un récit d’aventure palpitant sur une ascension sublime, mais aussi le portrait historique d’un photographe hors du commun. Un certain regard sur les raisons qui poussent ces baroudeurs à l’exploration et au dépassement de soi.

avant-premiere-1.png

                                                               96min | Réalisé par Renan Ozturk & Freddie Wilkinson